Comment économiser sur nos assurances collectives ?

Comment économiser sur les médicaments? La Fédération de la santé et des services sociaux nous propose des solutions collectives et individuelles.

Nos assurances collectives coûtent cher et principalement pour 2 raisons qui ont à voir avec le désengagement du gouvernement envers nous. D’abord, les assurances du personnel du réseau de la santé et des services sociaux coûtent cher parce que l’employeur ne contribue pas suffisamment aux assurances et parce que le gouvernement s’entête à ne pas mettre en place une assurance médicaments 100% publique.

Continuer la lecture

Le montant forfaitaire du premier avril nous sera-t-il remis en un seul versement?

De quelle façon nous sera versé le montant forfaitaire du premier avril? Contrairement au premier montant forfaitaire (souvenez-vous des 500$ de la première année), celui-ci ne nous sera pas versé en un seul montant. Voici les explications de la FSSS:

Comme négociées en 2015, les conventions collectives actuelles du secteur public prévoient, pour la période allant du 1er avril 2019 au 31 mars 2020, une rémunération additionnelle correspondant à 0,16$ pour chaque heure rémunérée qui sera ajoutée directement à chaque paye de la personne salariée. Le versement du forfaitaire ne se fera donc pas de façon rétroactive par chèque, mais bien par des montants versés tout au long de l’année 2019-2020. Continuer la lecture

Bienvenue sur le nouveau site Web du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du CIUSSS du Centre-Sud de l’Île de Montréal

Un accès simple et pratique à l’actualité de notre syndicat, aux informations nous concernant  et aux documents essentiels, un processus de mise à jour simplifié, et un système de gestion de contenu à la fois souple et stable, voilà quelques unes des conditions gagnantes qui nous ont poussés à migrer vers Monsyndicat.org.  Continuer la lecture

8 mars: Le respect ça se manifeste!

Un nouveau gouvernement a été élu au Québec en octobre dernier et malgré les prétentions du premier ministre, qui se dit féministe, le parti de François Legault fait face à de nombreux défis pour répondre aux préoccupations des femmes et des travailleuses. Si nous avons salué la nomination paritaire de son premier conseil des ministres, nous attendons la concrétisation de certaines promesses faites lors de la campagne électorale. Entre autres, la CAQ s’est engagée : à retourner au tarif unique dans les services de garde à la petite enfance, à ajouter des places en CPE, à accorder plus de flexibilité et de temps pour le congé parental, à limiter toute hausse de taxes ou de tarifs pour les services publics, à abolir le délai de prescription pour les agressions sexuelles et à adopter une nouvelle loi électorale pour passer du mode de scrutin majoritaire au mode de scrutin proportionnel mixte.

Continuer la lecture