Élections syndicales 2019

Notre intervention à l’assemblée publique d’information du CIUSSS

Voici le texte que notre président Alain Croteau a envoyé à Mme Sonia Bélanger, qui fut ensuite lu devant l’assemblée publique ce mercredi 6 novembre 2019.

L’objet de cette lettre était d’informer la présidente directrice-générale que nous sommes très insatisfait du manque de respect de la convention collective locale par l’employeur, que nous devons avoir un interlocuteur à la partie patronale qui a l’autorité nécessaire pour encadrer les pratiques de gestions lorsqu’elles font fi de ce qui a été signé, lorsqu’elles favorisent une précarité des conditions de travail et des pratiques de gestion arbitraire.

Faute de gestes concrets pour résoudre la problématique, nos relations avec l’employeur vont se radicaliser.

Élection 2019 : Description du mandat des responsables syndicaux

La mise en candidature aura lieu du 30 octobre au 14 novembre 2019. Pour que vous puissiez faire une choix éclairé et vous aider dans votre réflexion, voici une brève description des responsabilités des officiers syndicaux.

Responsable au secrétariat général et à la trésorerie

La personne élue apporte son support au secrétariat général, ainsi qu’au trésorier. Ses tâches sont essentiellement autour de la gestion des libérations syndicales, de l’administration du syndicat, du comité des dépenses et d’un soutient logistique important à l’équipe syndicale. Le ou la responsable au secrétariat occupe un rôle central et sera appelé.e à collaborer étroitement avec tous les autres départements du syndicat.

Responsables aux ententes et aux griefs

Les élu.e.s aux ententes et griefs travaillent quotidiennement avec la convention collective et son application. Le mandat des officiers est de promouvoir et  défendre les droits de la convention collective et supporter les travailleurs au cours du processus disciplinaire et lors des arbitrages de griefs. La rédaction des griefs et compléter les enquêtes, l’accompagnement des membres en rencontre disciplinaire, la participation au CRT et la préparation des arbitrages sont de leur ressort.

Responsable santé et sécurité au travail, volet réparation et assurance salaire

L’équipe travail sur les dossiers d’accidents de travails et de réclamations. Les officiers accompagnent les travailleurs devant l’employeur ou lors des arbitrages. Il s’agit d’informer les membres sur leurs droits et les soutenir pendant les procédures qu’implique un accident de travail ou un arrêt de travail.

Responsable santé et sécurité, volet prévention et harcèlement

La personne élue travaille sur les questions de préventions et les problématiques d’harcèlements. Elle devra enquêter et préparer les dossiers de prévention. Le volet harcèlement implique un soutient au membre qui se trouve dans un processus d’enquête d’harcèlement ou d’intimidation.

Responsable aux communications, mobilisation participative et à la vie syndicale

Le mandat des responsables du comité information et mobilisation, est d’informer, recevoir l’information que partagent les membres et favoriser la mobilisation lorsque des luttes s’y prêtent. L’équipe rédige, publie et distribue le journal syndical, gère et alimente les réseaux sociaux et met à jour le site Internet. Les officiers se déplaceront régulièrement à travers le CIUSSS.

Bilan des assemblées générales sur la refonte des statuts

C’est plus de 1170 membres comme vous qui avez participé aux assemblées ayant eu lieu pendant près de 4 semaines.

Les séances multiples durant l’heure du dîner, durant l’heure du souper et ce souvent sur deux sites en simultané, ont représenté des défis logistiques pour le secrétariat général alors que plusieurs fois nos locaux eurent à être déplacés à la dernière minute et nous avons eu à quelques reprises besoin de plus de repas que prévus.

Continuer la lecture

Les conséquences actuelles de la fusion des services

Nous avons eu vent que certains gestionnaires profitent de la fusion des services en CHSLD pour faire des mouvements de personnels d’un étage à un autre, ceci sans considération pour l’ancienneté, sans prévenir à l’avance du changement et sans consultation des travailleurs pour minimiser l’impact sur la continuité et la qualité des soins.

Pour ces travailleurs qui ont donnés 20 ans au milieu de la santé, c’est encore une fois un manque de reconnaissance qui s’ajoute à plusieurs autres problématiques.

Continuer la lecture