Non-remplacement, une pathologie du CIUSSS!

C’est à la grandeur du CIUSSS que sévit ce phénomène depuis déjà trop longtemps!

Le non-remplacement du personnel absent se poursuit et ne semble pas s’améliorer, surtout en cette période estivale. Les dénonciations et les témoignages de personnels réduits se multiplient de semaine en semaine.

Et la question reste : pourquoi cette épidémie persiste-t-elle?
Manque de personnel sur la liste de rappel diront certains gestionnaires! Mais pourtant, plusieurs collègues attendent patiemment chez-eux un appel pour travailler.

Est-ce-que le déficit de 31.4 M$ divulgué il y a deux semaines dans le Journal de Montréal* y serait pour quelque chose?

Serait-ce une stratégie de l’administration pour faire des économies sur le dos du personnel?

Ce pourrait-il que la liste de rappel, possiblement en manque de personnel et en surcharge de travail, soit incapable de répondre adéquatement aux besoins et ne puisse remplacer à temps les collègues absents? Les procédures ou directives administratives nuisent-elles au bon fonctionnement des remplacements?

S’empêche-t-on de remplacer à partir d’une certaine heure?

Tant de questions qui restent sans réponse de la part de l’Employeur!

D’ici-là, le syndicat vous encourage à poursuivre les dénonciations des non-remplacements au 514-908-3533 poste 1464 ou par messagerie électronique non-remplacement@sttccsmtl.ca

Et d’interroger vos supérieurs sur cet important enjeux; car nous savons toutes et tous que le personnel réduit signifie une diminution de la qualité des services rendus aux usagers et usagères du réseau de la santé.

*https://www.journaldemontreal.com/2019/07/30/hopitaux-dans-le-rouge-de-102m

Yan Gagnon