Pour un régime entièrement public d’assurance médicaments

Au Québec, il y a encore de nombreuses personnes qui ne prennent pas leurs médicaments pour des raisons financières et leur proportion est croissante. Entre 2013 et 2016, elle est passée de 5 % à 9 %.

Le coût des médicaments est extrêmement élevé au Québec, parmi les plus élevés des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Agir pour réduire les coûts est une priorité. Avec un régime entièrement public d’assurance médicaments, le Québec économiserait de 1 à 3 milliards de dollars annuellement.

Pour consulter tous les argumentaires en faveur d’un régime entièrement public d’assurance médicaments, cliquez ici.

Éric Le Chasseur